Gutscheine bestellen
Deutsch English France Niederlande

Billets pour la saison

Mai à Novembre

Adultes : € 27, -

Abonnement annuel pour les piétons seulement € 47, -

Abonnement saison Forêt Noire

A partir de maintenant, il y a un abonnement saison avec la société des téléphériques du Feldberg ....

plus d'infos

 

Jour des femmes le 22/01/2014

Cette année encore, il y a le Jour des femmes au Belchen

Montée du Carnaval le 01/03/2014

Pour tous les dingues de carnaval

plus d'infos


Le Belchenhaus - autrefois!


Postkarte vom Belchenhaus 1977
Postkarte vom Belchenhaus 1977
Belchenhaus 1974
Belchenhaus 1974
Belchenhaus 1973
Belchenhaus 1973
Belchenhaus 1972
Belchenhaus 1972
Belchenhaus 1970
Belchenhaus 1970
Belchenhaus 1968
Belchenhaus 1968
Belchenhaus 1965
Belchenhaus 1965
Belchenhaus 1960
Belchenhaus 1960
Belchenhaus 1954
Belchenhaus 1954
Belchenhaus 1954
Belchenhaus 1954
Belchenhaus 1951
Belchenhaus 1951
Belchenhaus 1940
Belchenhaus 1940
Belchenhaus 1939
Belchenhaus 1939
Belchenhaus 1936
Belchenhaus 1936
Belchenhaus 1936
Belchenhaus 1936
Belchenhaus 1929
Belchenhaus 1929
Wandergruppe 03 August 1924
Wandergruppe 03 August 1924
Belchenhaus 1912
Belchenhaus 1912
Belchenhaus 1911
Belchenhaus 1911
Belchenhaus 1906
Rechnung und Postkarte
Belchenhaus 1906 Rechnung und Postkarte
Postkarte Belchenhaus 1906
Postkarte Belchenhaus 1906
Belchenhaus 1902
Belchenhaus 1902

Dans les années soixante du 19ème Siècle, sept hommes dans des postes de responsabilité venant de Schönau et de Schoenberg ont fondé le "Comité de Belchen". Ils étaient fermement convaincus de l'attrait du Belchen en tant que destination de randonnée. La force motrice derrière le groupe était le fonctionnaire principal Adolf Ostner. Le comité avait l'intention de faire construire une pension sur le Belchen et de développer le Belchen du point de vue touristique.

On commença la construction de la première maison de garde au Belchen en 1866. En 1867, le Belchenhaus Pierre et Paul était aménagé et ouvrait. Le plan de la pension fut établi par l'inspecteur de travaux Homberger de Lörrach. Le bâtiment lui-même a été conçu par l'architecte Schneider de Freiburg, par la société Schäuble de Schönau et exécuté par le maître maçon Paul Wetzel. Les coûts de construction ont été initialement estimés à 1.800 florins (fl), mais largement dépassé en raison du transport laborieux des matériaux. L'argent avait été rassemblé par les communautés environnantes, l'Association Forêt Noire et le Club Alpin Suisse (section de Bâle). La maison a été louée en 1868 à l'hôtelier Johann Spörndle. De la mi-mai à la mi-Octobre, ce sont plus de 600 hôtes qui y vinrent.

Déjà en 1871, plus de 1000 marcheurs avaient fait une petite pause à l'auberge du Belchen. En 1875, la plaque d'orientation en bronze a été cérémonieusement placée au sommet et inaugurée. Grâce à l'appui de l'Association Forêt Noire, le Belchen était de plus en plus apprécié et de plus en plus populaire. La Chronique du Belchen a enregistré les visites des présidents de l'Association, Gena.D. Friedrich von Bokh, (en fonction de 1872 à 1881), du conseiller privé á la Cour Dr. Wilhelm Bethaghel (en fonction de 1881 à 1896). L'effort du comité du Belchen de construire une auberge sur le sommet culminant à 1362 m de hauteur s'avérait juste. En 1874, c'est un chemin forestier pour les cavaliers qui avait été inauguré entre Heubronn et le Belchen et en 1876, ce sont des officiers de l'état-major prussien qui vinrent pour mesurer l'Alsace. En 1880, on compta plus de 1500 visiteurs. Le 20 mai 1880, le Grand-Duc Frédéric I (1826-1907) de Baden et son épouse Luise, princesse de Prusse, (1838-1923) furent clients de la maison. Le 5 Octobre 1890, ce fut à la jeune génération de la dynastie Baden, le jeune Duc Frédéric II (1857-1928) et sa femme Hilda née von Nassau (1864-1925) de venir se reposer à la pension du Belchen

En 1883, le Belchenhaus fut agrandi. En 1892, Johann Spörndle résilia son bail après 25 ans d'activité en tant qu'aubergiste du Belchenhaus. La raison était un horrible meurtre. Dans la soirée du 18 Août 1892, le touriste Nikolas Ott avait été pris dans une embuscade au Belchen et il succomba suite à ses blessures. L'assassin, un compagnon-boucher fut arrêté. L'année suivante (1893), c'est Josepf Stiefvater, originaire de Gißhübel (Obermünstertal) qui reprit l'auberge. Le 1er Février 1897, il acheta le bien pour 5000 marks-or. Au cours de l'achat, il dut s'engager à construire une route solide au Belchen à ses frais. Mr Stiefvater modernisa l'auberge en pension.. Déjà en 1898 le nouveau bâtiment fut terminé par Joseph Stiefvater. Maintenant il y avait 25 chambres avec 35 lits et une salle pour 150 personnes. En 1900, ce sont déjà plus de 5000 clients qui avaient été au Belchen. Le Belchenhaus était maintenant établi.

C'est au tournant du siècle que le Belchenhaus s'est présenté sous son meilleur jour. Il se composait d'un immeuble ancien (à droite) et du nouveau bâtiment en pierres massives (à gauche). De nombreux invités sont venus pour de courtes excursions ou sont restés pendant plusieurs jours. Les affaires se portaient bien et Josef Stiefvater (1864-1941) marié depuis mai 1890 avec Anna (1864-1942) née Schätzle de Elzach étaient satisfaits du déroulement des événements.

Le 6 Novembre 1904, Josef Stiefvater honora sa promesse faite lors de l'achat du Belchenhaus et inaugura la première route du Belchen avec la participation massive de la population. Elle avait été construite avec le soutien de la Commission des forêts. Le chef de du district forestier de Schönau, Adolfd Dieslin, était responsable de la planification. La route suivait la «ligne idéale». Par conséquent, le cours n'a presque jamais été modifié jusqu'à aujourd'hui. Entre temps, l'auberge Belchenhaus se composait (avec des bâtiments de ferme) de quatre bâtiments et offrait de nombreuses possibilités d'hébergement aux randonneurs. En 1905 eut lieu au Belchen un grand rassemblement en l'honneur du président de l'Association Forêt Noire de Baden (1896-1905), Prof.Dr.L. Neumann. Les représentants du comité du Belchen et de nombreux invités venant de nombreuses villes des environs et de plus loin s'étaient rassemblés.

Le 14 Octobre 1906, c'est la 50ème ascension du Belchen du fabricant Phillip Sonntag qui a été célébrée à Waldkirch. Pour le dîner, il y eut le menu suivant: Toasts au caviar, soupe napolitaine, truite au bleu, perdreaux, épaule de porc, foie gras, rôti de lièvre, glace Prince Pueckler. En outre, un dessert supplémentaire a été offert.

En 1909, Josef Stiefvater acheta une ancienne ferme (aujourd'hui Hôtel Belchen-Multen) dans le Multen inférieure. Il l'a transformée en auberge. La propriété se situait en dessous de la rue du Belchen, à quatre kilomètres des Belchenhaus. A Multen (commune de Aitern) la famille avait seulement ses quartiers d'hiver, parce que le Belchenhaus était fermé de Novembre à Mars. Ce n'est qu'à partir de l'hiver 1928-1929 que l'hôtel Belchenhaus fut ouvert toute l'année. En 1012, il y avait 14 maisons à Multen.

Dans la période précédant la Première Guerre mondiale, le tourisme au Belchen était à son apogée. On comptait chaque année plus de quatorze mille visiteurs. De nombreux groupes de randonneurs et de chasseurs avaient la pension du Belchen pour destination. Dans les années 1912 et 1913, "des célébrations Bismark" avaient lieu. Un des initiateurs était le fonctionnaire de Staufen Arnsberg.

A cause de son panorama, le sommet était un lieu important pour l'arpentage. Au tournant du siècle, il y avait là-haut sur le plateau, à côté d'un pâturage, un mât, un point de trigonométrie, quelques bornes frontières de 1799 et un panneau de présentation en forme de table moulé en métal.

La Première Guerre mondiale a été un événement important pour le couple d'hôtelier du Belchenhaus. Quelques mois après le mariage de leur fille Marie était avec le propriétaire de l'hôtel Haaf de Haslach, ce fut la mobilisation début août 1914. Il n'y avait presque plus de randonneurs étrangers à la région. En 1915, nous avons enregistré seulement environ 3800 visiteurs. D'ici on entendait bien le tonnerre des canons de l'artillerie. Le fils Franz Stiefvater fut mobilisé - il tomba le 15 Juillet 1918 à Château-Thyri. Peu après la guerre, la vie retrouva son cours normal: en 1919 la fille Berta épousa Emill Herr de Ettenheim, en 1920, leur autre fille Klara fut mariée au directeur de la caisse d'épargne Alois Ritz de Zell im Wiesental.

Le bâtiment d'origine de la pension datant de 1866/1883 a été démoli en 1927. C'est un bâtiment de trois étages qui le remplaça. Pour les hôteliers, il était devenu urgent de moderniser l'auberge pour répondre aux exigences de l'époque. Un système de chauffage central avec l'eau courante chaude et froide a été installé. En outre, l'espace a été considérablement élargi. De nouvelles chambres furent créées, une petite salle à manger et deux pièces supplémentaires. Avant la Première Guerre mondiale, il existait déjà une conduite d'eau avec un système de vérin hydraulique. En 1921, une centrale électrique fut construite à Multen. Grâce à ces mesures, l'alimentation en eau et en électricité du Belchen avait été mise à la pointe de la technique à la fin des années vingt.

En 1933, Josef Stiefvater put fêter ses quarante ans en tant qu'hôtelier du Belchen. On fit une grande fête avec la participation active des amis et de la famille. En 1938, il obtint la Croix d'Honneur en or de la poste impériale pour services fidèles. Stiefvater avait dirigé le point poste auxiliaire du Belchen depuis 1893 sans interruption. D'autres personnes avaient aussi célébré de beaux anniversaires en liaison avec le Belchen. August Strohmeier (1876-1945), un maître-peintre de Müllheim avait fait l'ascension du Belchen 150 fois; le propriétaire du domaine de Krozingen, Julius Hauser avait célébré le 28 Septembre 1926 sa 128ème ascension du Belchen.

De septembre 1939 à 1941 on trouvait ici un "poste d'observation d'officier". En 1941, Josef Stiefvater mourut à l'âge de 77 ans. Sa femme Anna lui survécut d'un an. C'est Klara, leur fille, qui reprit l'auberge et s'en occupa durant les années troubles de la guerre et de l'après-guerre. En 1951, la maison fut rénovée et de nouveau élargie. Après la mort de Klara Ritz en 1963, son fils Heinz Ritz avec son épouse Rita, reprirent la tâche de l'hôtelier du Belchen. Trois ans plus tard, la Belchenhaus a célébré son 100e Anniversaire. Dans les années 1976-1977, Rita et Heinz Ritz s'éteignirent sans successeur

Peu de temps avant sa mort, le couple d'hôteliers Ritz, à la fois malade et sans successeurs, avait vendu l'hôtel au couple Wissler. Les Wissler étaient propriétaires du célèbre hôtel Wiedener Eck. Le Belchenhaus fut restauré de fond en comble entre 1977 et 1981. Après, c'est leur fille, Andréa Stahl (née Wissler) qui, avec son mari, s'est occupée de l'Hôtel Belchenhaus.

En 1991 le Land de Baden-Württemberg entreprit des mesures de limitation de circulation. Dans ce contexte, il racheta le Belchenhaus et c'est la famille Stahl qui prit le bail jusqu'en 1998. En 1996, l'ancienne Belchen-Skilift GmbH (Gérant Klaus-Peter Rudiger) présenta à un large public le projet Téléphérique du Belchen avec comme but ultime la "mobilité sans voiture" au Belchen. Le projet a été bien reçu et a été réalisé en 2001. En 1998, Andrea et Hans Stahl ont résilié le bail. En Novembre 1998, l'ancienne Belchen-Skilift GmbH (aujourd'hui Belchenhaus GmbH) a loué le Belchenhaus au Land Baden-Württemberg. En 2001, le Land a voulu revendre le nouveau Belchenhaus, après un appel d'offres, le Belchenhaus fut proposé sur le marché. A cette époque, on ne trouva pas d'acheteur, c'est pourquoi le Belchenhaus GmbH a racheté le Belchenhaus. Depuis 1990, le Belchen n'était plus qu'un restaurant de jour; pour des raisons de mesures de protection contre l'incendie on ne pouvait plus proposer de nuitées. Il y avait énormément de travaux de réparation et de modernisation à faire au Belchenhaus. La Belchenhaus GmbH voudrait faire du Belchenhaus une installation moderne qui réponde aux exigences d'aujourd'hui d'une entreprise hôtelière avec restaurant. On a répondu positivement à la demande préalable de permis de construire.


 





Neu, Handy App!

Belchen-Webcams bequem auf dem Smartphone ansehen.

App Screenshots


Werbung hier!
Text ausblenden und Bild genießen
Text einblenden
Contacter || Links || Empreinte || Info-Telefon: 0 76 73 / 88 82 80